Les maladies parodontales - Les parodontites

Les parodontites  

Définitions :

La parodontite fait partie des maladies parodontales .

C'est une inflammation du parodonte (gencive,os alvéolaire, cément et ligament alvéolo-dentaire).

Des espèces bactériennes incompatibles avec la santé parodontale sont présentes et engendrent l'inflammation des tissus de soutien de la dent sur un patient qui a une prédispositon génétique a cette pathologie.

On parle de parodontite lorsque l'on observe une perte d'attache autour de la dent avec la formation d'une poche dîte parodontale.

La parodontite s'accompagne d'une perte osseuse appelée alvéolyse qui peut être horizontale ou verticale.

Le diagnostic de la parodontite est établi par le chirurgien dentiste après un examen clinique minutieux et un examen radiographique précis.

Classification des parodontites:

      - Parodontite chronique de l'adulte: forme la plus courante

      - Parodontite agressive: forme la plus grave car évolution rapide

Evolution :

Sans traitement, la parodontite peut évoluer graduellement et parfois avec peu de douleurs associées d'où l'imprérieuse nécessité de faire des contrôles chez le chirurgien dentiste régulièrement.

En cas de pertes osseuses avancées, les dents deviennent mobiles, des abcès parodontaux peuvent se développer et entrainer à terme la perte des dents.

Les maladies parodontales peuvent être associées a des maladies systémiques comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires.

Facteurs de risques:

Les facteurs génétiques ont un rôle majeur dans le décenchement et le developpement des maladies parodontales. La réponse de l'hôte n'est pas adaptée à l'agression bactérienne.

Le tabac est un facteur de risque majeur car la vascularisation des tissus et le potentiel de défense et de réparation du parodonte est fortement altéré. Il est vivement conseillé l'arrêt complet du tabagisme.

Le stress a un effet délétère sur les défenses immunitaires et contribue à l'augmentation de la sévérité de la parodontite

Certaines maladies systémiques comme le diabète sont aussi des facteurs de risques importants.

Traitement des parodontites :

Il est variable suivant le type de pathologie.

Il comprend toujours une première phase initiale de décontamination et de l'utilisation de divers dispositifs pour l'hygiène dentaire au quotidien (antiseptiques+ matériel type brossettes interdentaires).

Elle peut s'accompagner dans certains cas d'antibiothérapie ciblée.

Une réévaluation est faite à 3 mois et des procédures de régénération peuvent être indiquées.